Manifeste SSRDM

lundi 4 janvier 2010
par  floris

Société Suisse pour la Recherche en Didactique des Mathématiques.

Le but de la société suisse de recherche en didactique des mathématiques est la compréhension des phénomènes liés à la diffusion des connaissances mathématiques.

La science de la diffusion des connaissances mathématiques...

En tant qu’étude de la diffusion des connaissances mathématiques, la didactique des mathématiques se place aux côtés de l’épistémologie et de l’anthropologie, et c’est avec un certain recul qu’elle s’intéresse aux faits d’enseignement. Cette prise de distance nous semble nécessaire à la compréhension des phénomènes didactiques.

...est un domaine de recherches fondamentales.

Nous insistons sur le fait qu’il s’agit d’un domaine de recherches fondamentales. Considérer la didactique des mathématiques comme une science suppose qu’elle se donne des normes en vue de la connaissance et de la recherche de " vérités scientifiques ". Ne confondons pas ces normes scientifiques avec celles du " bien faire didactique à l’école ". L’étude scientifique des phénomènes naturels ne nous dit pas comment " faire " la nature, ni non plus comment la " refaire " et encore moins comment " bien la faire ", mais elle est très utile pour savoir comment " faire avec " la nature.

L’élaboration de modèles théoriques permet le raisonnement expérimental...

Comme la nature ne se " laisse pas faire ", l’étude scientifique étaye sa progression en en élaborant des modèles. La fonction de ces derniers est essentiellement de concilier, c’est-à-dire de rendre compatibles, cohérentes, compréhensibles, les fins recherchées et les conditions de leur atteinte. Ainsi la modélisation outille les raisonnements théoriques ou technologiques des chercheurs. L’explication scientifique et ses modèles ne peut pas se substituer aux phénomènes dont elle rend compte, elle se limite à fournir des instruments portant sur certaines conditions auxquelles est soumise la réalité étudiée. Des confrontations expérimentales sont nécessaires pour évaluer les raisonnements et les modèles qui les fondent. Cette étape est cruciale aussi bien pour celui qui cherche à expliquer les phénomènes que pour celui qui cherche à les exploiter à d’autres fins. C’est sur ce plan expérimental que se trouve le lien entre les normes scientifiques et les normes pédagogiques de la didactique.

...et assure le va et vient entre compréhension et exploitation des phénomènes.

Compréhension et exploitation des phénomènes sont deux pôles complémentaires et irréductibles l’un à l’autre, par conséquent, les démarches de compréhension ou d’exploitation gardent chacune leur autonomie. Que la didactique des mathématiques s’intéresse à une entreprise culturelle, socialement intentionnelle ne doit pas donner l’illusion qu’elle pourrait atteindre directement son objet et s’épargner cette subtile dialectique du comprendre et de l’entreprendre. Notre association entend donc se ménager suffisamment d’espace pour aller d’un pôle à l’autre.

Nous entendons organiser et découper notre champ d’exploration selon les nécessités de l’étude des phénomènes didactiques, et n’hésitons pas à questionner la réalité au delà de ce qui intéresse directement la pédagogie.

La didactique des mathématiques est une aventure,

Nous avons choisi de nous appeler société suisse de recherche en didactique des mathématiques pour rappeler que notre visée première est la compréhension des phénomènes didactiques.

que nous sommes prêts à suivre là où elle nous mènera, tantôt nous confinant à la situation d’enseignement et aux actes qui s’y déroulent, tantôt poussant nos investigations jusque derrière l’horizon des questions d’éducation.

Les exploitations que nous envisageons sont avant tout expérimentales et restent soumises à l’impératif de compréhension que nous nous sommes fixés. Certes les questions scolaires ou universitaires fournissent une entrée privilégiée sur le didactique ; et nous ne cachons pas que la plupart d’entre nous y consacrons nos études. Toutefois dans les manifestations de notre société, nous entendons nous donner toute liberté d’élargir et d’approfondir notre vision.

Notre association se place volontairement à l’extérieur des institutions de formation et d’éducation.

Lausanne. automne 1998


Navigation

Articles de la rubrique

  • Manifeste SSRDM

Agenda

<<

2019

 

<<

Août

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
2627282930311
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois